En tant que sportifs, nous souhaitons tous réduire nos risques de blessures dans l’objectif de meilleures performances et une carrière sportive plus longue.

Cependant, comme le découvrent les sportifs qui me font confiance pour leur préparation physique et leur réathlétisation, il n’existe pas une réponse identique pour tout le monde. Mais bien des stratégies individualisées selon le profil de chacun.

A titre d’exemple, je vous propose une liste (que j’espère exhaustive) de toutes les manières disponibles de réduire vos risques de blessures :

  1. Consulter un podologue
  1. Corriger les mouvements primaires
  1. Améliorer la mobilité de votre cheville
  1. Arrêter de strapper vos chevilles à tous les entraînements
  1. Améliorer la stabilité de votre cheville
  1. Changer de chaussures
  1. Porter des chaussures à crampon appropriées à la surface d’entraînement
  1. Ne plus utiliser de chaussures
  1. Utiliser des auto-massages avant les entraînements et compétitions
  1. Travailler la coordination des appuis
  1. Améliorer la mobilité de votre hanche en adduction
  1. Améliorer la mobilité de votre hanche en flexion
  1. Améliorer la mobilité de votre hanche en extension
  1. Activer vos fessiers

  1. Apprendre à sauter
    1. Apprendre à atterrir

  1. Apprendre à accélérer
  1. Apprendre à décélérer
  1. Apprendre à changer de direction
  1. Apprendre à sprinter
  1. Améliorer votre gainage sur le plan frontal
  1. Améliorer votre gainage sur le plan sagital
  1. Améliorer votre gainage sur le plan transversal
  1. Améliorer votre mobilité thoracique

  1. Activer vos fixateurs de scapulae
  1. Renforcer votre coiffe des rotateurs
  1. Arrêter d’utiliser des exercices de poussée verticale
  1. Utiliser plus d’exercices de tirage
  1. Améliorer la mobilité de votre épaule
  1. Améliorer la stabilité de votre épaule
  1. Améliorer la mobilité de vos avant bras
  1. Améliorer votre niveau de force
  1. Améliorer votre puissance musculaire
  1. Prendre de la masse musculaire
  1. Utiliser des barres et des haltères pour votre  musculation
  1. Utiliser des câbles pour votre musculation

  1. Utiliser des élastiques pour votre musculation
  1. Ne pas utiliser de machines ou charges guidées pour votre musculation
  1. Apprendre à exécuter les exercices de musculation avec une bonne posture

  1. Arrêter de se prendre pour un boby-builder et vouloir être le plus gros de la salle
  1. Arrêter de charger les barres plus que de raison pour impressionner la jeune femme au bout de la salle
  1. Arrêter de vouloir vous entraîner à la fois comme un body-builder, un coureur de marathon, un sprinter
  1. Arrêter le back squat
  1. Arrêter le soulever de terre
  1. Utiliser des exercices unilatéraux (1 jambe, 1 bras)
  1. Réduire votre masse grasse
  1. Utiliser les exercices d’haltérophilie

  1. Arrêter d’utiliser les exercices d’haltérophilie jusqu’à épuisement
  1. Arrêter d’utiliser les exercices d’haltérophilie
  1. Utiliser des exercices pliométriques
  1. Utiliser des exercices pliométriques autres que linéaires
  1. Utiliser des exercices pliométiques à 1 jambe
  1. Utiliser des exercices au poids du corps
  1. Augmenter l’amplitude des mouvements
  1. Réduire l’amplitude des mouvements

  1. Changer régulièrement d’exercice
  1. Utiliser un programme de musculation équilibré
  1. Utiliser un programme de musculation non-équilibré
  1. Arrêter d’utiliser des exercices pliométriques jusqu’à épuisement
  1. Arrêter d’utiliser des exercices pliométriques
  1. Retirer “no pain no gain” de votre vocabulaire
  1. Ajouter  “travail + régénération = performance” à votre vocabulaire
  1. Réduire votre volume d’entraînement
  1. Augmenter votre volume d’entraînement
  1. Réduire l’intensité de votre entraînement
  1. Augmenter l’intensité de votre entraiment
  1. Allonger votre échauffement – activation
  1. Réduire votre échauffement – activation
  1. Améliorer votre nutrition avant les entraînements et compétitions
  1. Améliorer votre hydratation avant les entraînements et compétitions
  1. Améliorer votre nutrition après les entraînements et compétitions
  1. Améliorer votre hydratation après les entraînements et compétitions
  1. Étirer-vous plus
  1. Étirer-vous moins
  1. Améliorer vos qualités énergétiques
  1. Planifier votre préparation physique
  1. Trouver de bons partenaires d’entraînement
  1. Être suivi par un médecin du sport
  1. Être suivi par un kiné-ostéopathe
  1. Être suivi par un nutritionniste
  1. Ne pas consommer d’alcool
  1. Ne pas fumer
  1. Utiliser les bains chauds
  1. Utiliser le contraste de chaleur

  1. Utiliser la cryothérapie
  1. Écouter votre entraîneurs lorsqu’il corrige votre technique
  1. Utiliser des auto-massages après les entraînements et compétitions
  1. Planifier des périodes de faibles charges d’entraînement
  1. Ne pas utiliser des plans d’entraînement pour des athlètes d’un âge supérieur au vôtre
  1. Arrêter d’écouter de la musique à fond avec des écouteurs
  1. Arrêter de mettre de t-shirt col en V plongeant. C’est moche et en plus ça énerve le body-builder old-school de la salle (à juste titre)