A LIRE :

A lire : Becoming a Supple Leopard – Le guide ultime pour diminuer les douleurs, prévenir les blessures et optimiser la performance sportive

Si vous êtes un lecteur assidu du blog, vous devriez avoir lu certains publication sur les évaluations du mouvement (screen – filtre) et la réathlétisation. Mon intérêt pour ces sujets remonte à mes premières années d’entraîneur et de préparateur physique, et à mes propres luttes pour maîtriser certains exercices. Quoi qu’il en soit, depuis plusieurs années Kelly Starrett, qui semble avoir pris d’assaut le domaine du crossfit, et, avec la popularité de ce sport, a également étendu son influence au delà. C’est donc logiquement de j’avais lu son livre Becoming a Supple Leopard – Le guide ultime pour diminuer les douleurs, prévenir les blessures et optimiser la performance sportive – traduit depuis en Français par les éditions 4 Trainer.

Qui est Kelly Starrett?
Extrait de son blog: Kelly Starrett est un entraîneur, un thérapeute physique, un auteur, un orateur et un créateur de ce blog, qui a révolutionné la façon dont les athlètes pensent du mouvement humain et de la performance sportive. C’est un Chiropracteur de formation. Ceci expliquant certainement sa vision de la mobilité et du mouvement humain.

De quoi parle le livre?

Selon Kelly Starrett, les blessures et les douleurs sont dues à un dysfonctionnement du mouvement. Sur cette proportion, 2% sont dus à une pathologie (cancer ou quelque chose de grave) et à des blessures catastrophiques, comme se faire renverser par une voiture, etc. Mais 98% du dysfonctionnement est dû à une amplitude de mouvement manquante et à un déplacement dans une mauvaise position (comme le dos arrondi et les épaules arrondies, les pieds retournés, etc.).

Le livre vise donc à corriger ces dysfonctionnements du mouvement et donc à prévenir / traiter la douleur et les blessures.

Cette approche est-elle révolutionnaire? La présentation du livre indique qu’il s’agit d’une approche révolutionnaire. Et Kelly Starrett écrit dans le livre «Est-ce que ce que j’enseigne est radicalement nouveau? Oui et non.”

Je dirais plutôt “non et non”.

Ces concepts entourant les blessures / douleurs causées par une posture et un mouvement incorrects ou sous-optimaux remontent aux années 1950. Le concept de posture-douleur a été popularisé par Florence Kendall et les dysfonctionnements du mouvement par Shirley Sahrmann. Récemment, Gray Cook a introduit cette ligne de raisonnement dans le domaine de l’entraînement avec son FMS.
La majorité des personnes discutant de ce sujet ne font que régurgiter leur travail. Le plus important, c’est que ces concepts reposent uniquement sur cette biomécanique de la douleur/blessure, très localisée, s’attachant principalement à un rapport agoniste/antagoniste.

Starret décrit essentiellement son approche dans “Devenir un léopard souple” autour de plusieurs concepts de base. Commençons pas 2 points à mon sens négatifs.

1/Evaluation du mouvement
Cela reste le talon d’Achille de Kelly Starrett, à mon avis. Il n’existe pas de système, ni d’approche systématique pour le “screening” des athlètes lors de la prescription d’un programme d’entraînement ou de préparation physique, ni pour un patient en rééducation. Pour évaluer le mouvement, il n’existe pas de protocole standard permettant de commencer avec un mouvement spécifique, puis de progresser. C’est comme si tout le monde devait être capable tout faire, sans distinction des spécificités anthropométriques et des stratégies motrices.

2/Stabilisation et organisation
Encore une fois, rien de nouveau. Cela signifie simplement s’assurer d’avoir une colonne vertébrale stable / neutre et ne pas arrondir / allonger le dos. Je pense que cela ne choquera pas grand monde. Puis vient la notion de posture parfaite, debout comme assis.
La, c’est le drame. Il vous prend littéralement la main et vous ramène aux âges sombres de la rééducation des années 1950, lorsque nous pensions que la douleur venait d’une mauvaise posture et des mouvements, puis des articulations et des tissus.
Cependant, il y a des milliers de personnes qui ont une mauvaise posture et ne ressentent aucune douleur. Il y a des milliers d’athlètes qui courent avec un mauvais mouvement et aucune douleur. Leurs capacités sont tout simplement supérieures aux contraintes.

Passé les points douloureux pour le livre, passons ou points, à mon sens, positifs.

3/Besoin de mobilité
Mon expérience dans l’accompagnement de sportifs de tous âges et dans ne nombreux sports différents me fait partager le même constat que Starrett. Celui que la très grande majorité de la population, peu importe son niveau de pratique, manque de mobilité. Force, vitesse ou encore endurance sont souvent mis en avant dans les programmes d’entraînement et de préparation physique. Hormis dans les sports artistiques, la mobilité ou la souplesse sont rarement des sujets de préoccupations. Juste l’objet de quelques recommandations d’étirements passifs. Ce qui, nous le savons, améliore juste la tolérance à l’étirement. Pas l’amplitude des mouvements. De plus, nous avons également qu’il n’y a pas de transfert des gains en souplesse vers les mouvements complexes. Donc avoir différents outils ou méthodes à utiliser selon les contextes est toujours intéressant.

4/ Becoming a Supple Leopard – Le guide ultime pour diminuer les douleurs, prévenir les blessures et optimiser la performance sportive contient beaucoup d’exercices de mobilité et principalement beaucoup de relâchement myofascial. Principalement pour améliorer l’amplitude de mouvement et réduire la douleur. Ces techniques de mobilisation / floss sont utilisées depuis des années (principalement par Brian Mulligan). La question est donc de savoir s’ils sont bénéfiques? Réponse courte : ça dépend !
Tout d’abord nous n’avons aucune preuve solide qui montre que nous pouvons prévenir ou prévoir les blessures. Dans certains cas, ces techniques de mobilisation peuvent aider à améliorer l’amplitude de mouvement et réduire la douleur. J’aime la façon dont Kelly encourage la personne à jouer un rôle actif dans sa rééducation plutôt que de tomber dans un traitement passif dépendant du thérapeute. Cependant, si vous avez une douleur persistante ou chronique, là nous avons un problème. Il est plus que probable que ces exercices ne vous procurent qu’un soulagement temporaire, car vous n’avez pas traité l’origine.
Rappelez-vous, ces techniques de mobilisation existent depuis des années et ne se sont pas révélées plus efficaces dans le traitement de la douleur persistante que d’autres techniques.

Le livre est parfait si on l’aborde dans le domaine des blessures légères et athlétiques, de la bonne forme, et que garde en tête qu’il reste éloigné du traitement ou de la prévention de la douleur dans sa globalité.
Ceci étant dit, le livre est très bien présenté et il est aisé de se rapporter à des mouvements et des articulations précises et de trouver un routine prophylaxique s’y rapportant.
Mais ces exercices ne font que vous ouvrir des opportunités ou maintenir les articulations et tissus “en fonction”. Rien de se passe sans mouvements et sans force. Pour résumer, un livre très pratique avec des recettes déjà toutes faites.

Le livre Becoming a Supple Leopard – Le guide ultime pour diminuer les douleurs, prévenir les blessures et optimiser la performance sportive est disponible ICI ou en cliquant sur l’image ci-dessous.

Chaque publication, dans votre boîte de réception. Pas de spam, jamais. Promis.