La relation des sportifs et des préparateurs physiques ou des entraîneurs avec l’haltérophilie est souvent complexe. Soit on ne jure que par ce sport et ses mouvements (épaulé, arraché, jeté), soit on en a peur car on juge l’activité trop complexe.

Il manquait un livre sur le sujet et c’est ce que nous livrent Olivier Maurelli, Bruno Parietti, et Marc Vouillot (3 références).

Autant le dire tout de suite, j’ai plutôt apprécié le livre. Ceci pour plusieurs raison :

 

1- On parle bien de mettre l’haltérophilie “au service” de la préparation physique. Pas d’envie de transformer tout le monde en utilisateur unique et exclusif d’un matériel ou d’une méthode : kettlebell, élastique, TRX.

L’haltérophilie est un outil, comme ceux précédemment cités.

 

2- Les auteurs partent du principe que tous les sportifs qui utilisent l’haltérophilie ne disposent pas toujours des pré-requis à la réalisation des mouvements : mobilité et stabilité.

Ils proposent donc quelques exercices pour commencer à résoudre ces problèmes.

 

3- Des progressions sont proposées pour apprendre les exercices. Perso, je pense que c’est à cela que l’on reconnaît quelqu’un qui maîtrise son sujet : il est capable de décortiquer une situation complexe en exercices simples et adaptés au niveau.

 

4- Des remédiations sont proposées selon les morphologies. Car non, tout le monde n’est pas idéalement fait pour réaliser un arraché depuis le sol.

 

5- Un guide pour l’intégration des mouvements d’haltérophilie dans le développent à long terme de l’athlète. Idéal, car plus tard, il est parfois difficile de trouver le temps pour enseigner ces mouvements.
Bref, plutôt une bonne lecture, que l’on utilise déjà ou pas encore l’haltérophilie pour la préparation physique.

Vous pouvez vous procurer “L’haltérophilie au service de la préparation physique et de la performance sportive” directement :

>>ICI<<

Retrouvez mes recommandation de lecture ICI