A LIRE :

Abdominaux, la fin d’un mythe ?

J’ai fréquemment abordé le sujet de l’entrainement de la sangle abdominale sur le blog. J’ai eu de nombreux retours, à la fois surpris des dangers liés à l’entrainement classique (flexion, extention, crunch) et reconnaissants d’apporter ce sujet en débat.

Je vous invite à prendre connaissance des évolutions des connaissances et des méthodes modernes d’entrainement de la sangle abdominale en lisant les articles que vous trouverez ICI.

J’aime répéter que la science n’est pas l’ennemi des préparateurs physiques. Uniquement de ceux qui ne veulent pas remettre en cause leurs méthodes et les faire évoluer lorsqu’il le faut.

Les études scientifiques sont là pour remettre en cause nos méthodes, mais aussi pour moduler et souvent valider nos méthodes.
Si l’on me prouve qu’il y a clairement une meilleur façon de développer une qualité physique que la méthode que j’utilise, je saute sur l’occasion pour faire évoluer ma position !

Je pense que c’est simplement mon métier que d’apporter aux sportifs qui me font confiance les meilleures méthodes pour leur permettre d’atteindre leurs objectifs.

A présent que j’ai préparé le terrain pour une écoute favorable de votre part au changement (c’est mon côté manipulateur entraineur – ha ha ! ), je vais déposer un nouveau coup fatal à l’entrainement classique de la sangle abdominale et à l’un de ses “intérêts” : la perte de graisse abdominale.

Une étude publiée ce mois-ci a cherché à connaître les effets des “exercices d’abdo” sur la graisse au niveau de la sangle abdominale. Après 6 semaines, à raison de 5 séances “d’abdo” par semaine, les résultats semblent indiquer que cette méthode est inefficace pour réduire la taux de graisse abdominale.

Donc résumons les “exercices d’abdo classique” :

1 – Ils n’entrainent pas les muscles de la sangle abdominale pour leur fonction (lire ICI)
2 – Ils ne permettent pas de perdre de la graisse au niveau des abdos. La nutrition est le plus important dans cet objectif (consultez ce site pour être plus efficace).

Alors, toujours adepte des crunches ?

Référence : Journal of Strength & Conditioning Research – September 2011 – The Effect of Abdominal Exercise on Abdominal Fat – Vispute, SS, Smith, JD, LeCheminant, JD, and Hurley, KS

Chaque publication, dans votre boîte de réception. Pas de spam, jamais. Promis.