Avez-vous vu mes (gros) biceps ?

“Si j’avais écouté mes clients, je leur aurais fabriqué un cheval qui court plus vite”- Henry Ford.

En sport, cela donnerait :
“Si l’on écoute les sportifs (certain) , on ne travaillerait que les biceps et les triceps.”

Quel est l’objectif lorsque l’on pratique un sport en compétition  ?
Si vous hésitez pour donner une réponse, je connais quelqu’un qui en a une très simple :

Autrement dit : être le meilleur possible et gagner aussi souvent que possible.

Cela implique que l’on s’entraîne selon les besoins de son sport.

ALLO !!! —–> on s’entraîne selon les besoins de son sport.

Cela semble tellement simple qu’il n’est pas rare de l’oublier.
Si vous pratiquez un autre sport de le Bodybuiling, vous n’avez certainement PAS besoin de vous soucier de vos biceps.

Moins vous avez de séances d’entraînement, plus vous devez vous concentrer sur les premiers objectifs principaux de la préparation physique.

Moins vous avez de séances d’entraînement dédiées aux qualités musculaires, plus vous devez vous concentrer sur les qualités musculaires les plus déterminantes pour la performance.

Moins vous avez de séances d’entraînement, plus vous devez vous concentrer sur des mouvements et non des muscles lors des séances de musculation.

Sur le papier, en théorie, vous êtes comme tous les sportifs : vous voulez être fort, explosif, rapide, endurant et avec des gros muscles.

Mais lorsque vient le moment de faire le planning hebdomadaire, vous êtes comme tout le monde, vous n’avez que 7 journées de 24 heures pour la technique, la tactique, la préparation physique, les soins, la récupération… Et pour la majorité d’entre vous, travail, vie de famille, etc.

Dès lors, vous avez 2 solutions :

1 – Vous faites tout à petite dose. N’espérez pas trop de résultat dans ce cas. La charge d’entraînement minimale pour espérer des progrès n’est certainement pas atteinte. De plus, il est possible qu’il y ait interférence entre les différents types d’entraînement.

2 – Vous vous concentrez d’abord sur le développement des qualités physiques déterminantes de votre sport.
C’est si, et seulement si, vous avez plus de temps à disposition pour votre entraînement, que vous pouvez envisager d’entraîner les qualités physiques secondaires.
Puis, si vous avez du temps à perdre, vous pouvez finalement travailler vos biceps.

Mais, pour finir, si vous concentrez votre entraînement en musculation sur des mouvements (sujet abordé ICI), vous n’oublierez pas de solliciter vos biceps en même temps !

La gestion du temps est une problématique présente à tous les niveaux (amateur, haut-niveau ou pro). L’important est de mettre en place un programme réalisable ET efficace. Pas uniquement sur le papier.

Ne gaspillez pas votre temps, il est précieux.