Classification automatique de séance d’entraînement au rugby

La densification du calendrier des compétitions et le développement d’outils de mesures de l’activité physique, ont eu pour conséquence une utilisation grandissante de séances de préparation physique intégrée. Les efforts étant ici
modulés par modifications des espaces de jeu, règles, nombres de joueurs, ou bien encore droits et interdits pour partenaires et adversaires.

Cependant, si les objectifs technico-tactique sont relativement aisément quantifiable, les effets physiologiques de ce type de séances sont plus difficilement contrôlable.

Le but de ce projet est de créer un modèle permettant d’indiquer les effets probables des séances de séances de préparation physique intégrée à partir des séances dont nous connaissons l’objectif.

Configuration:

Environnement : Colaboratory notebook, CPU

Librairies : pandas, numpy, matplotlib, seaborn, scikit-learn