Comment évaluer vos progrès ?

Le sport implique la notion d’entrainement. Pour participer avec quelque chance de succès à une compétition, il est nécessaire de s’y préparer physiquement.
La préparation physique présente de nombreuses formes et méthodes qui ont été regroupées en catégories en fonction des qualités physiques qu’elles développent.
Vous mettez certainement beaucoup de temps et d’envie à cette préparation physique.
Mais comment savoir si vous êtes sur le bon chemin ?

En fonction de votre âge, de votre sport et de vos spécificités propres, il devient parfois difficile de s’y retrouver.
La préparation physique est un outil indispensable à la performance sportive pour votre sport. Mais, ce n’est pas un sport, encore moins votre sport. Ce qui compte c’est votre performance lors de la compétition.

Afin de simplifier, prenons une approche pouvant être formulée sous 3 axes.
Ainsi, peu importe votre sport, votre préparation physique doit vous permettre de :

– Pratiquer plus vite votre sport
– Pratiquer mieux votre sport
– Pratiquer plus longtemps votre sport

Vos progrès ne devraient pas se limiter à un seul de ces axes. Oublier l’un d’eux aura sans aucun doute des conséquences sur les autres et ainsi sur votre performance sportive.

Enfin, l’objectif final n’est pas de se préparer pour la plage, pour le concours de développé couché entre amis (toujours le lundi soir) ou bien encore comme votre star favorite.

Partie 1 : Pratiquer plus vite votre sport.

Intensité, puissance, explosivité et vitesse…

Rien n’améliore plus les performances sportives que le développement de la force, de l’explosivité et de la vitesse.

Tout d’abord, la prise de masse musculaire n’est qu’une conséquence nécessaire et bienvenue d’une préparation pour la plupart des sports. Particulièrement ceux impliquant des phases de collisions ou de combats.

Mais la clé va être de développer une masse musculaire qui permet de créer de la vitesse, de réduire les blessures lors des collisions ou de provoquer des impacts plus importants.
En d’autres termes, il faut développer ce que l’on peut qualifier de masse propulsive, fonctionnelle et utile.

Tout ceci en gardant à l’esprit que l’inertie est importante dans certains sports. Ainsi, une masse importante, même parfois non propulsive, est un mal nécessaire et utile pour les sportifs fréquemment impliqués dans des situations de combat et de lutte.

De ce fait, il est possible d’évaluer les résultats de votre préparation :

Résultat idéal
Augmentation ou maintien de la masse musculaire, augmentation de la détente et amélioration de la vitesse. Tout ceci signifie que vous avez développé votre masse musculaire et votre explosivité. Vous avez ajouté une force utile, fonctionnelle à votre activité sportive.

Résultat moyen
Augmentation de la masse musculaire, maintien des performances de détente et vitesse. Dans ce cas, la physique est encore favorable. Si vous êtes aussi rapide en étant plus lourd vous allez avoir plus de puissance lors des phases de contact.

Ou

Diminution de votre masse grasse et maintien de votre niveau d’explosivité. En conséquence augmentation de la détente et amélioration de la vitesse.

Résultat faible
Augmentation de la masse musculaire avec diminution des performances de détente et de vitesse. C’est le plus mauvais scénario, mais ce n’est pas toujours fatal. Pour les athlètes les plus petits qui sont parfois chahutés lors de contacts, cette option pourrait être un compromis équitable.

A venir : Partie 2, Pratiquer mieux votre sport.