A LIRE :

Devez vous étirer un muscle douloureux ?

Combien de fois avez-vous senti à l’entrainement un sensation musculaire désagréable ? Une pointe, une piqure, une petite boule…
De nombreux mots sont possible pour décrire ces sensations. Quel est parfois votre premier réflexe ou la première chose recommandée par votre entraineur ? S’il s’agit d’étirer le muscle douloureux, vous avez peut-être fait plus de mal que de bien.

Généralement, je recommande de NE PAS étirer. Voici pourquoi.

Courbatures
Si vos douleurs apparaissent après un entrainement, elles ont pour origine les micro déchirures du muscle provoquées par votre précèdent entrainement. Si la douleur diminue après l’étirement, ce n’est pas que vous avez fait disparaitre les micro déchirures, mais que vos capteurs de douleur ont été, disons, désensibilisés. Mais cela ne change rien aux petites lésions de votre muscle. Au contraire, que se passe-t-il lorsqu’on tire sur un tissu déjà légèrement déchiré ? Il se déchire encore plus.

Accident musculaire, contracture, élongation, déchirure…
Cependant, soyons honnêtes, hormis un professionnel médical (médecin, kiné ou ostéo), PERSONNE autour de vous n’est capable d’apprécier avec précision le type de “blessure” et la prescription appropriée. Votre entraineur n’a pas les compétences pour juger cela.

Ainsi, médecins, kinés ou ostéos sont les seuls à pouvoir faire la différence entre un simple accident musculaire, nécessitant quelques jours de repos, et une déchirure, nécessitant plusieurs semaines de SOINS.
Imaginons que votre douleur ne soit qu’un simple accident musculaire (légère contracture ou élongation). Comme indiqué précédemment : que se passe-t-il lorsqu’on tire sur un tissu déjà légèrement déchiré ? Il se déchire encore plus.

En étirant, vous risquez d’aggraver votre blessure. La toute petite déchirure risque de devenir plus longue et plus large.
Cela semble-t-il une bonne idée selon vous ?

Chaque publication, dans votre boîte de réception. Pas de spam, jamais. Promis.