A LIRE :

Direction des vecteurs de force pour l’entraînement de la vitesse

Un nombre non négligeable de pratiquants de la musculation en salle sont capables de déplacer des charges impressionnantes.

Beaucoup moins sont capables d’accélérer et de sprinter à haute vitesse.

Loin de moi l’idée de rabaisser l’entraînement des pratiquants de musculation en salle. Encore moins d’occulter l’importance du développement de la force dans le but de développer l’accélération et la vitesse.

Augmenter le niveau de force appliqué au sol et le taux de montée de force auront sans aucun doute des effets positifs sur toutes les activités athlétiques et sportives.

La direction dans laquelle nous appliquons la force à une importance cruciale.

Comme le présentait l’excellent Brent Contreras sur son blog (en anglais), la nomenclature classique par plans anatomiques pourrait être dépassée.

body-planes-2

Pour devoir laisser place à une approche basée sur la direction. Xavier Roy nous présentait le concept de Contreras sur son blog (à noter : Xavier présentera lors du Congrès du l’U3P en septembre sur Paris).

load-vectors

Ceci doit nous interpeller sur l’importance de proposer des exercices / situations correspondants  aux directions spécifiques de chaque sport.

Par exemple, nous savons que l’utilisation de harnais, de ceintures ou chariots permet de maximiser la composante horizontale, antéropostérieure, de la production de force au sol.

vitesse-chariot-resistance-acceleration

Prendre en compte la direction des vecteurs de force pour les phases de décélération devrait également être un point d’emphase.

La majorité des sports demandent une haute capacité d’accélération, pas uniquement des perfs en salle. Cependant, et même si le niveau de force est un facteur clé, la préparation physique doit être spécifique aux demandes du sport. Il serait trop simple de passer 3 mois uniquement en salle de musculation et espérer être plus explosif et rapide sur le terrain.

Chaque publication, dans votre boîte de réception. Pas de spam, jamais. Promis.