Durée du combat au MMA

La durée de l’effort est une donnée importante dans la préparation à un sport. C’est une information qui intéresse particulièrement des entraîneurs. On ne se prépare pas à un effort de 5 minutes comme à un effort de 15 minutes. Dans les sports de combat cela implique notamment la mise en place de stratégie technique, mais également de gestion de l’effort (pacing en anglais). L’Institut de la Performance de l’UFC (UFCPI) à publié en 2018 une étude nous éclairant sur ces notions. Ainsi, le durée moyenne d’un combat à l’UFC est de 10 minutes 43 seconde. De plus, ils ont constaté une relation entre la catégorie de poids et la durée du combat. Les catégories de poids plus légères présentant une durée moyenne de combat plus importante, tandis que les catégories de poids les plus lourdes présentent elles une durée moyenne de combat plus courte.
Cependant, plusieurs études sur ce type de sujet dans différents sports nous laisse à penser que le niveau de compétition est un facteur important sur certaines données d’efforts. Par exemple, au football un niveau de jeu plus élevé n’est pas nécessairement associé à une durée de jeu réel ou une distance parcourue plus importantes pendant la rencontre. Sans oublier la variabilité selon de poste joué.
La question qu’un entraîneur est en droit de se poser est donc : la durée type d’un combat de MMA est elle la même, peut importe le niveau ?
A partir des données de l’European BeatDown (EBD), sur 6 événements, je vous propose d’explorer la question grâce à du code en R.

Obtenir des données
Les données ont été obtenues grâce au site Tapology et sont disponibles sont mon github. Ils y a 83 observations pour lesquelles nous avons les variables suivantes : EDB, durée, résultat et catégorie. Nous aurons besoin du package ggplot2 pour la visualisation des données.

library(ggplot2)
head(EBD)

Distribution
Tout d’abord, observons la distribution de la fin du combat pour choisir les statistiques les plus appropriées.

ggplot(EBD, aes(x=Durée)) + 
geom_histogram(binwidth = 100) + 
theme_classic() + 
ggtitle ("EBD - Fin du combat")

Nous pouvons observer que de part sa distribution asymétrique la médiane et la distance interquartile seront des informations plus utiles que la moyenne qui sera certainement sur évaluée en raison du très grand nombre de combat d’une durée de 15 minutes (note: +1 min pour être précis).

Durée type du combat

ggplot(data=EBD, aes( y = Durée)) +  geom_boxplot()+ theme_classic() + ggtitle("EBD - Durée du combat")
quantile(EBD$Durée)
IQR(EBD$Durée)
median(EBD$Durée)

Nous obtenons une médiane à 7 minutes 07 (soit 3 minutes de moins que l’UFC) et une distance interquartile de 711 secondes (près de 11 minutes). Autrement dit, 50% des combats de l’EBD se terminent entre la 3ème et la 15 minutes. Notons également que très peu d’observations sont visibles à cette valeur sur l’histogramme précédent. Ces informations étant très peu précises et inutilisables par les entraîneurs, cherchons à présent les mêmes informations par catégories de poids.

Durée type du combat selon la catégorie

ggplot(data=EBD, aes(x = CATEGORIE, y = Durée)) +  geom_boxplot(aes(fill=CATEGORIE))+ theme_classic() + ggtitle("Durée du combat selon catégorie")+coord_flip()  +
  xlab("M/F:Catégorie(lbs)") + ylab("Durée (min:sec)") + geom_jitter(shape=2, position=position_jitter(0.2)) + theme(legend.text = element_text(size = 13),
   

Résumons
L’objectif de cette analyse était de déterminer sur les informations de l’UFC sur la durée du combat étaient utilisable pour d’autre niveau de compétition. Pour la durée moyenne, la réponse est non (sous réserve que l’UFC ait utilisée la médiane et non la moyenne). Les combats semblent plus long à l’UFC. Concernant la tendance à une relation entre la catégorie de poids et la durée du combat, la réponse est plutôt oui. Les observations des données de l’EBD semblent confirmer les tendances observées à l’UFC. Les catégories de poids plus légères semblent avoir des durées de combat plus importantes. Cependant, les entraîneurs seraient avisés de prendre en compte la durée type (50% des observations – distance interquartiles) selon la catégorie de poids pour construire une stratégie. Celles-ci étant particulièrement grande en relation avec la durée maximale du combat ( 3 x 5 min).

Références :

A Cross-Sectional Analysis & Projection of the UFC Athlete