Existe-t-il un programme d'entraînement spécial détente ?

Dans certains sports, la détente verticale est omniprésente dans l’esprit des joueurs.
Dans le basket par exemple, vous ne pouvez pas parler préparation physique avec un joueur sans parler principalement de l’amélioration de la détente.

Réduction des douleurs au genou ? Non !
Réduction des risques de blessures à la cheville ? Non !
Amélioration de l’accélération et des changements de direction ? Non !
Tout ce que veut le joueur de basketball c’est : “améliorer sa détente”.

Qu’est-ce que la détente ? Les tests de détente sont utilisés pour évaluer les qualités de force-vitesse (puissance, explosivité). Ces qualités de force-vitesse peuvent être évaluées en horizontal ou en vertical.

Il existe 3 moyens principaux pour améliorer ses performances sur les tests de détente :

1 – Les aspects techniques :
Placement des pieds / base au sol, action des bras, angles de poussée.

2 – Optimiser son rapport poids / puissance :
Diminuer son poids de corps et / ou augmenter la puissance musculaire produite.

3 – Améliorer les qualités musculaires.
Augmenter ses qualités de force-vitesse.

Ce qu’y m’interpelle, c’est que le triptique “Aspects techniques, optimisation rapport poids/puissance et amélioration des qualités force – vitesse”, est exactement ce que l’on doit travailler pour améliorer sa vitesse est ses changements de directions.

Les questions à vous poser deviennent donc :
“Un programme spécial détente fait-il de vous un bon joueur de basketball ?”
Ou
“Un bon programme d’entraînement fait-il de moi un meilleur athlète et donc un meilleur joueur avec une meilleure détente ?”

Pour moi, une meilleure détente ne fait pas automatiquement de vous un meilleur joueur de basketball.
Être plus athlétique fait sans aucun doute de vous un meilleur joueur de basketball et améliore votre détente.

Mais revenons au contenu des entraînements. Généralement, lorsque l’on cherche à améliorer sa détente, on pense qu’il faut sauter et rebondir dans tous les sens. Cela semble logique : pour sauter plus haut, sautons plus !
L’édition de décembre du Journal of Strength & Conditioning Research dédiée à  l’entraînement de la puissance musculaire revient sur l’importance d’une approche “mixte” pour développer cette qualité physique.
Non pas qu’il faut entraîner toutes les qualités physiques, mais bien qu’il est nécessaire d’utiliser des méthodes d’entraînement de l’ensemble du spectre force-vitesse.

Donc pas uniquement des sauts ou bondissements qui ne concerneraient qu’une petite partie de ce qu’il est nécessaire de faire pour améliorer efficacement votre détente.
Si c’est ce que vous faites, vous gâchez votre temps !

Mais plus que tout, il faut identifier quelle(s) est (sont) votre (vos) faiblesse(s) sur ce spectre force-vitesse et identifier quelle méthode est la plus efficace pour améliorer votre puissance musculaire.

Vous concentrer uniquement sur l’entraînement de la détente (enfin, ce que vous pensez être un entraînement spécial détente : saut, bondissement) va souvent vous éloigner de l’objectif principal : être une meilleur athlète pour votre sport.
Si vous êtes plus explosif, vous avez toutes les chances d’être un meilleur athlète pour votre sport et le démontrer par une meilleure détente.

Un bon programme d’entrainement EST un programme qui améliorera votre détente.