A LIRE :

Faut-il suivre le NFL Scouting Combine ?

Le NFL Scouting Combine 2011 commence ce jeudi.
Cet évènement permet aux franchises NFL d’évaluer les candidats aux draft d’avril.

Avec un saison courte, l’inter-saison pour le football américain professionnel est particulièrement longue et c’est un des deux moments majeurs pour les fans.
Évènement réservé aux spécialistes, ce NFL scouting combine est devenu un véritable spectacle, avec tout le marketing comme sait si bien le faire la grande ligue nord américaine de football américain.
Mais s’est-on déjà posé la question de l’intérêt de ces quelques jours ? A quel moment cette évaluation cesse d’être un outil de sélection pour la Draft, pour ne devenir qu’un simple outil de promotion ?

Les avis sont partagés sur le sujet. Des arguments en faveur tant qu’en défaveur peuvent être avancés.
Je vous propose donc quelques clés pour vous permettre de mieux appréhender ce NFL Scouting combine.
Celles-ci devraient vous aider à aller plus loin que le simple résultat des tests. Peut-être aussi à relativiser tout le cirque que le NFL scouting combine peut parfois être.
Tout d’abord commençons par expliquer pourquoi il ne faut pas suivre ces quelques jours.

5 raisons de ne pas suivre le NFL scouting combine

– Les équipes NFL ont déjà leurs idées
En NFL, rien n’est laissé au hasard. Les joueurs sont étudiés de la tête aux pieds. Le personnel des franchises NFL suivent les performances des candidats pendant leur parcours universitaire et remontent parfois même jusqu’à leurs années lycéennes. Les équipes NFL n’ont donc pas vraiment grand chose à apprendre sur les qualités athlétiques et les compétences strictement liées au football des jeunes espoirs. Au point qu’une étude de novembre 2010 est arrivée à la conclusion que l’ordre de sélection à la Draft est faiblement corrélée avec les résultats du combine.

– Le combine n’est pas du football
Les tests qui composent le combine ne résument pas la gamme complète de qualités athlétiques. La vitesse, l’explosivité et l’agilité sont évaluées. Certes ce sont des qualités majeures pour le football américain mais qu’en est-il de la capacité à répéter des accélérations ? Comme je l’avais déjà évoqué dans un article dédié aux conséquences sur la préparation physique des attaques “No huddle”, c’est une qualité physique principale nécessaire au joueur de football américain.
Enfin, l’intérêt médiatique du combine est grandement porté sur le 40 yards. C’est malheureusement une évaluation de la “vitesse” en décalage avec la réalité d’une rencontre de football américain. Pour preuve, de nombreux préparateurs physiques aux États-Unis avouent ne préparer des joueurs pour un sprint de 40 yards, que lors des quelques semaines précédant le NFL combine. De plus, plusieurs sprinters de talent se sont déjà tentés à une carrière NFL ou NFL Europe. Combien ont déjà percé ? Aucun.
Quand au “bench press” (maximum de répétitions à 100 kgs), il se transforme presque en test d’endurance ou résistance de force. Il ne mesure donc pas l’explosivité des membres supérieurs. La préparation en musculation est donc différente que pour la compétition.

– Préparation spécifique
Avec l’importance prise par le combine, TOUS les joueurs se préparent pendant plusieurs semaines. Chaque épreuve est alors analysée et décortiquée comme pour l’athlétisme : position de départ, nombre de pas, amplitude, fréquence, placement, etc. Presque rien à voir avec du football américain. C’est ainsi des “athlètes de combine” plus que des joueurs de football américain qui se présentent à Indianapolis.

– Certains joueurs ne participent pas à tout
Certains des meilleurs joueurs refusent de participer à des tests ou ateliers pour se réserver pour les “pro day” organisés sur leur campus universitaire ou par leurs agents. Ainsi, vous ne pourrez tout simplement pas apprécier les performances de certaines stars universitaires.

– Il n’y a pas de certitudes

La performance dans les rangs universitaire ou au combine prédit-elle l’avenir en NFL ?

Auriez vous sélectionné Tom Brady avant le 6 ème tour de la Draft en 2000 ?

Après les éléments avancés ci-dessus, vous avez peut-être moins envie de suivre le NFL Scouting Combine.
Rassurez-vous, d’ici jeudi je vous donnerai également quelques bonnes raisons de suivre cet évènement.

Chaque publication, dans votre boîte de réception. Pas de spam, jamais. Promis.