Fentes : 2 solutions pour corriger votre posture

Le geste devient habitude, l’habitude devient posture, la posture devient structure.

C’est pourquoi il est important de toujours chercher à se rapprocher du mouvement parfait pour éviter les douleurs et les blessures à long terme.

Bien –> vite –> longtemps

Il y a quelques semaines, je vous présentais une solution pour améliorer votre réalisation des fentes et ainsi réduire les risques de blessures au genou.

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir les 2 principales solutions que j’utilise avec les sportifs qui n’arrivent pas à maîtriser le placement du haut du corps. Notamment des sportifs dont le défaut principal est une inclinaison excessive du buste vers l’avant.

Ces deux solutions tournent autour d’un entraînement fonctionnel des muscles érecteurs spinaux. Il s’agit des muscles qui maintiennent la colonne vertébrale correctement alignée.

Comme l’indiquait Sébastien Bême dans son récent article sur la mythologie des maux de dos, renforcer les muscles érecteurs spinaux de manière isolée est un bon début (banc à lombaire, extension du buste couché sur le sol…).

Mais l’intégration de ce renforcement dans des mouvements plus complexes, fentes par exemple, est indispensable pour le sportif.

Nous sommes alors davantage dans une reconstruction de votre mouvement. Mais, sur le terrain, vous sollicitez ce mouvement plus souvent que vous l’imaginez : décélération, changement de direction.

J’ajouterai pour vous convaincre, qu’une étude de 2009 semblait indiquer qu’une inclinaison du buste augmenterait les risques de blessures au genou.

Donc 2 solutions :

1 – avec un élastique

2 – avec un poids