Football américain : 3 secteurs oubliés pour améliorer votre préparation physique pendant l'inter-saison

 

L’inter-saison est l’occasion pour les joueurs sérieux de se préparer pour la saison prochaine. Afin de revenir plus fort pour la reprise avec votre club en août ou septembre, je sais que vous voulez devenir plus rapide, plus explosif et prendre du muscle (l’été, la plage, je sais…).

Mais il y a certains secteurs que la grande majorité des joueurs oublie souvent. Ce sont pourtant des petits détails qui ont des conséquences sur vos performances sur le terrain, vos risques de blessures. Or, comme vous le savez certainement : “le football américain est un sport de détails. Un bon joueur est un joueur qui gère les détails“.

Donc voici 3 secteurs auxquels les joueurs pensent rarement.

Mobilité de la cheville
J’ai de plus en plus le sentiment que c’est une problématique présente dans la quasi totalité de la population. Rejetez la faute sur qui vous voudrez, chaussures ou activité physique par exemple, mais j’observe un manque de mobilité au niveau de la cheville chez plus de 50% des joueurs avec lesquels je travaille. On sait que ce manque à des conséquences sur la manière dont l’ensemble du reste du corps se comporte.

Posture (thoracique)
Peut-être une conséquence de notre mode de vie moderne mais également de l’attrait prononcé de certains sportifs pour les muscles visibles dans le miroir (pecs & biceps), il n’est pas rare de constater des situations proches de ce que le corps médical nomme le syndrome des chaines croisées supérieures.

Une situation loin d’être optimale pour la santé et l’efficacité de l’épaule, du dos, ainsi que la santé des vertèbres thoraciques et cervicales. Particulièrement pour les quaterbacks ! Pourquoi ne pas porter aussi un peu d’attention aux muscles que vous ne voyez pas dans le miroir ?

Gainage nuque
“Vous êtes aussi fort que votre faiblesse”. C’est aussi simple que cela. si vous cherchez à devenir plus lourd et plus rapide n’oubliez pas de renforcer ce qui protège votre cerveau lors des impacts.
Vous ne pouvez pas attendre de remettre le casque pour que votre nuque soit prête à supporter le poids de celui-ci et les impacts subits. Vous devez préparer vos muscles du cou aux demandes du football américain avant de remettre le casque. Recevoir des coups sur le casque ne vous prépare pas à les recevoir. C’est aussi logique que si vous mettiez des coups de tête dans un mur pour vous préparer au football.

Il y a nettement plus efficace et moins douloureux. Croyez-moi !

Si vous avez des objectifs sportifs pour la saison prochaine, pourquoi ne pas essayer d’être accompagné dans se projet par un Suivi à distance ?