Gainage ou crunch?

Les débats autour des intérêts et des dangers des fameux crunch font rage depuis quelques temps déjà.

Une étude récente publiée dans le journal Medicine & Science in Sports & Exercise vient éclairer ces discussions.

Cette étude porte sur une comparaison des effets des deux programmes d’entrainement sur de 1467 sujets pour le test d’abdo utilisé par les forces armées Américaines. vous savez …

Le premier groupe a suivi un programme composé des classiques crunch et crunch avec rotations.

Le deuxième groupe a suivi un programme composé d’exercices de gainage (ce que recommande fortement).

Comme prévu, après 12 semaines d’entrainement les performances des deux groupes sur le test d’abdo ont progressé de façon significative, sans différence majeure entre les deux groupes.
En fait, le groupe de gainage a amélioré de 5,6% sa performance, tandis que le groupe crunch obtient un résultat de 3,9%.

La conclusion des auteurs est :

Incorporer des exercices de gainage dans le programme d’entrainement militaire n’augmente pas le risque d’une performance inférieure dans ce test et pourrait offrir un léger bénéfice pour l’amélioration de la performance.”

Implication pour la préparation physique?

La plupart des douleurs lombaires sont provoquées par une surcharge ainsi qu’une répétition des flexions et des rotations du rachis lombaire.

Le role de la sangle abdominale est de protéger ce rachis lombaire, qui n’est pas fait pour la mobilité, et de transmettre des forces entre membres inférieurs et supérieurs.

L’utilisation du classique crunch en vaut-il la chandelle? Est-il nécessaire de placer le rachis lombaire dans une position dangereuse pour lui? Une position de flexion à laquelle il est contraint la plupart du temps lorsque nous sommes assis?

Ceci alors que nous disposons d’exercices tout aussi efficaces et moins risqués?

Au regard de cette étude, les avantages et intérêts des exercices de gainage pour le sportif sont bien supérieurs, encore une fois, à ceux de la “famille du crunch”.