Catégories
Explosivité Musculation

L' haltérophilie, un outil pour la préparation physique

L’haltérophilie est un sport souvent mal connu.

Le néophyte va très souvent confondre l’haltérophilie avec la force athlétique et le culturisme (bodybuilding).

C’est pourtant un outil très intéressant pour le développement des qualités physiques nécessaires à la performance dans de nombreuses disciplines : puissance et explosivité.

Tout d’abord car ce sont des exercices qui sollicitent le corps dans son ensemble (exercices globaux).

Ensuite car ils développent les principales chaines musculaires antigravitaires (propulsion). C’est-à-dire la triple extension (cheville, jambe, hanche) et l’utilisation des segments libres (les membres supérieurs-ceinture scapulaire).
Ces chaines musculaires vont se retrouver dans diverses situations sportives.

Triple extension
Triple extension
Triple extension

Ce travail se fait dans des registres de puissance et de vitesse. Il va notamment améliorer la capacité du pratiquant à produire une accélération. L’objectif étant de transférer cette accélération sur une barre vers le propre corps du pratiquant par la suite.

Il est possible de proposer des exercices, autres que ceux issus de l’haltérophilie, qui développent cette capacité à produire une accélération. Cependant ils ne sauraient se substituer à ceux-ci sur le long terme.

En effet, l’haltérophilie offre l’immense avantage de permettre de cibler l’entrainement. Donc d’être les exercices les plus spécifiques à l’activité et/ou à la période de l’année.

Xavier Roy (XR Performance), préparateur physique au Canada, revient d’ailleur sur son blog sur la place de l’haltérophilie dans l’entraînement de la puissance.

Personnellement, dans un soucis de prévention et d’éducation, j’utilise une progression dans l’intégration et le choix des exercices que je propose aux sportifs avec lesquels je travaille avant de leur proposer épaulés et arrachés.  Par exemple pour enseigner l’arraché ma progression est la suivante :

 1- haussement d’épaules + montées sur pointes de pieds (départ suspension)

2- IDEM 1 + tirage d’arraché

2 bis – Jeté barre

3- Arraché suspension