A LIRE :

Le Crossfit a t-il un intérêt pour les sportifs de compétition ?

Crossfit est un terme dont vous avez certainement entendu parler. Il y a un tel buzz autour de ce sport que certains ont même titré qu’il était la révolution de la préparation physique.

Ok, autant être honnête dès le début : je n’aime pas le crossfit pour les sportifs de compétition. Je pense néanmoins que ce sont des solutions qui peuvent être viables pour la population générale. Voici pourquoi :

1-Non spécifique
La définition même de la préparation physique est de développer les qualités physiques spécifiques pour un sport.
La définition même du Crossfit est la non spécialisation.
Je pense que vous sentez comme une certaine contradiction. Force, vitesse et endurance sont des qualités que l’on ne peut pas développer de manière optimale au même moment. Cela ne tient pas la route d’un point de vue physiologique.

2- Programme uniforme
Lorsque l’on regarde l’argumentaire autour du Crossfit, on vous dit que c’est utilisé aussi bien par des mères au foyer ou des militaires, parfois dans la même séance. Tout d’abord, j’ai un peu de mal à imaginer la motivation qui pourrait pousser ma mère à s’entrainer comme les militaires (surtout pour s’habiller en treillis). Enfin, lorsque militaires et mères au foyer se retrouvent côte à côte lors des séances, comment peut-on appliquer la même pédagogie sur ces deux publics aux besoins différents ? Il en va de même pour des sportifs.

3- Déséquilibre musculaire, posture et prévention des blessures
La plupart des préparateurs physiques s’accorde sur le fait que l’intégration de notions issues du champ kinésithérapie dans un aspect préventif et l’individualisation à l’extrême des programmes d’entrainement, sont les évolutions majeures qu’a subie la préparation physique ces dernières années.
Je ne vois rien de cela dans le Crossfit.

4 – Qualité répétition
En gardant à l’esprit le point précédent, on comprend que les préparateurs physiques portent une attention sur la qualité avant la quantité. Qualité de mouvement, de déplacement et d’exécution. Le Crossfit demande un grand nombre de répétitions pour chacun des exercices. Cela ne permet pas de respecter cette priorité à mettre sur la qualité. C’est un point d’inquiétude avec les exercices explosifs ou d’haltérophilie, car ils nécessitent une grande implication nerveuse du pratiquant. Fatigue = mauvaise technique = blessure.

5 – Qualités energétiques
C’est un fait à présent, la majorité des sports sont de nature intermittente, c’est-à-dire que leurs pratiquants alternent les efforts brefs et intenses avec des périodes de repos.
Je l’admets, certains sports de « résistance » où l’on doit maintenir un effort pendant plusieurs minutes, pourraient trouver un intérêt dans le Crossfit. Cependant, cela n’a pas vraiment grand chose de nouveau pour ces sports qui pratiquent déjà des séances de résistance de force (sous forme de circuit). Ceci bien avant que le Crossfit ne soit Crossfit. Il n’y a pas besoin ici de ré-inventer la roue…

6- C’est un sport
Le Crossfit est un sport, avec ses compétitions. Pourquoi donc aller chercher dans un sport une préparation physique pour votre sport ? Une bonne question à laquelle il n’y a pas de réponse.
Cette réflexion de Frédéric Aubert (INSEP-FFBB) résume tout : « déborder la dimension spécifique du sport revient au plan énergétique et musculaire à se tromper d’effort, d’allure et, par conséquent, de performance ».

J’ai me suis déjà exprimé sur le fait qu’il n’y a pas de méthode miracle. Uniquement une bonne planification avec un bon programme. Puis de l’investissement et du travail.

Il est difficile pour moi de déconseiller ou non une méthode. Tous les préparateurs physiques ont leurs préférences basées sur leur vécu et leur expérience. La manière dont je prépare les sportifs avec lesquels je travaille à certainement des influences, mais en aucun cas n’est une copie conforme d’un de mes collègues. Chaque approche est unique et chaque programme est unique pour chacun des sportifs que je prépare. Certes ils ont parfois des similitudes, mais fondées sur leurs besoins, leurs objectifs et leur expérience. Leurs programmes ne sont jamais à 100% identiques.

En conclusion, je déconseillerais aux sportifs de compétition de se jeter sur le Crossfit dans l’objectif de se préparer pour leurs compétitions (au risque de recevoir de nombreux messages de protestation !).

Chaque publication, dans votre boîte de réception. Pas de spam, jamais. Promis.