Le “dos plat” est-il un mythe ?

Il n’est pas rare que les sportifs arrivent déjà avec une expérience de la musculation (moins des autres outils d’entrainement disponibles dans nos locaux !). Certains d’entre eux, lorsqu’ils sont au développé couché, ont pris l’habitude de relever les jambes. Selon eux “par sécurité” et pour avoir le “dos plat”.

Malheureusement, la colonne vertébrale possède, de manière plus ou moins prononcée, 3 courbures (4 si vous comptez la courbure des vertèbres soudées, sacrum + coccyx). Lorsqu’on les perd, on crée des zones de compression dangereuses.

La résistance d’une colonne vertébrale peut même être calculée selon la formule suivante :

Résistance = (nombre de courbures)² + 1

3 courbures (naturel) = 10 UA (unité arbitraire)

2 courbures = 5 UA

1 courbure = 2 UA

0 courbure = 1 UA

Ainsi une colonne vertébrale conservant ses 3 courbures naturelles est 10 à 5 fois plus résistante.

L’idée de relever les jambes “par sécurité” pour avoir le “dos plat” lors du développé couché n’est donc pas une bonne idée. C’est pourquoi, nous demandons généralement d’avoir les pieds au sol pour respecter la courbure naturelle de la colonne vertébrale (pour des raisons de stabilité également). Mais cela dépendra forcément de la longueur des jambes du sportif, de la hauteur du banc, du matériel à disposition, etc. Il n’y a pas une réponse simple et unique pour tous. Uniquement l’idée de ne pas se mettre en danger sur le long terme à cause d’une “règle” aux origines inconnues.

Dans le même esprit, c’est également dans soucis de prévention que nous demandons à nos sportifs de maintenir la “poitrine sortie et haute” dès l’apprentissage des sauts et des réceptions en vue d’utiliser par la suite de la pliométrie…

… Mais aussi…

…lors des mouvements d’extension de la hanche, lors desquels nous demandons de garder la tête dans l’axe. Afin de ne pas sortir de la position neutre de la colonne en accentuant la lordose cervicale et les forces de compression. Un placement, au final, pas toujours facile à maîtriser.

Tous ces détails peuvent sembler inutiles. Souvent, vous devez en avoir assez d’entendre votre entraîneur vous répéter la même consigne sur des exercices. Mais nous croyons fort dans ces détails qui garantissent à nos sportifs un bonne santé à long terme et une longue carrière sportive.