A LIRE :

L’entraînement directionnel des vecteurs de force appliqué à la pliométrie

Il y a déjà quelques temps Xavier Roy consacrait un article sur son blog à l’entraînement directionnel des vecteurs de force. Je vous invite à lire son article (si ce n’était pas déjà fait) ICI.

Mon article récent sur l’entraînement de la détente a fait naître quelques questions qui abordent en fait le même sujet : l’utilisation de la force. Si vous entraînez uniquement la direction axiale (vers le haut), vous n’améliorez pas votre performance globale sur le terrain.

Car comme nous le rappelait une étude (française !!!!!) récompensée au niveau européen (lire ITW de Jean-Benoit Morin sur sci-sport.com), la direction des vecteurs de force est capitale pour la vitesse et l’accélération. C’est-à-dire que vous ne devez pas uniquement pousser fort sur le sol mais aussi avec un angle optimal.

C’est pourquoi, le travail technique de vitesse est réparti sur chaque séance selon un thème : vitesse linéraire, vitesse latérale, changement de direction. Cela permet aux sportifs d’améliorer leurs angles d’accélération et de changements de direction en optimisant les directions des vecteurs de force.

L’autre méthode d’entraînement pour laquelle nous proposons un thème différent chaque jour c’est la pliométrie. Cette méthode ne serait échapper à ce besoin d’entraîner les différents vecteurs de force.

C’est pourquoi chaque séance propose un thème, toujours en lien avec le thème “vitesse” de la séance : postéroantérieur, latéromédial, axial, antéropostérieur, torsion (rotation).

Chacune de ces directions est impliquée dans l’accélération (linéaire ou latérale), la décélération (linéaire ou latérale) ou les changements de direction.

Voici quelques exemples :

– Postéroantérieur et  antéropostérieur

– Latéromédial

– Axial

– Torsion (Rotation)

Chaque publication, dans votre boîte de réception. Pas de spam, jamais. Promis.