Motricité et apprentissage

Le mouvement présente de nombreuses formes qui peuvent être regroupées en catégorie en fonction des aptitudes qu’elles mettent en jeu : l’équilibre, la locomotion et la saisie.

Toutes les habilités et activités sont considérées comme des combinaisons ou des variations plus spécifiques.

La pratique du sportif doit être comprise comme une activité adaptative du point de vue de l’équilibre, de la locomotion et de la préhension. Adaptation qui a pour but de répondre a l’objectif du sport pratiqué. Adaptation dictée notamment par les droits, devoirs et interdits du sportifs sur ses partenaires, ses adversaires et les objets (balle, raquette, but, etc.).

L’adaptation va développer un système locomoteur (déplacement) et loco-propulseur (objet) fonctionnant de plus en plus comme une entité et non de manière séparée. Le pratiquant va apprendre à être plus efficace dans sa locomotion (dépenser le moins d’énergie possible dans ses déplacements) pour être efficace dans ses actions.

Cet apprentissage peut être décrit par 4 étapes :

Inconscience d’incompétence: le joueur est face à un problème posé par l’activité et ne sait pas quelle réponse adopter. Ex : se déplacer avec le ballon.

Conscience d’incompétence: Le joueur sait ce qu’il doit faire. Cependant il ne maitrise pas la solution. Ex: Le sportif sait comment se déplacer avec la balle mais la coordination des segments n’est pas efficace.

Conscience de compétence: Le joueur sait ce qu’il doit faire et maitrise la réponse motrice. Cependant la tâche demande l’attention et la concentration du sportif. Si bien qu’il ne peut prendre d’informations sur ses adversaires, ses partenaires ou la cible. Ex: le sportif se déplace efficacement mais ne doit pas quitter la balle des yeux.

Inconscience de compétence: le joueur maitrise la réponse motrice et celle-ci est automatisée (programmée). L’attention peut alors se porter sur d’autres aspects de l’activité. Ex: le pratiquant se déplace efficacement sans regarder la balle et prend des informations sur ses adversaires, ses partenaires ou la cible.

L’entrainement va avoir pour but de développer, programmer, les gestes et déplacements spécifiques à l’activité. Mais également une motricité la plus diversifiée possible. Motricité qui permettra au pratiquant de trouver la solution motrice au problème posé par la situation a un instant « t », de façon inconsciente. Lors de déplacements avec et sans ballon.