Musculation, les principes de développement de la force

Plusieurs mécanismes sont impliqués dans l’augmentation du niveau de force.

Tout d’abord des facteurs structuraux. C’est-à-dire l’augmentation de la taille (c’est l’hypertrophie) et du nombre de fibres musculaires (c’est l’hyperplasie, phénomène très controversé chez l’homme).

Mais aussi des facteurs nerveux. C’est-à-dire le recrutement et la synchronisation des unités motrices. Prenons une image : deux personnes désirent pousser un minibus en panne. Soit elles trouvent d’autres personnes pour les aider, et ainsi elles augmentent le nombre de personne qui pousse (facteurs structuraux), soit elles synchronisent leurs poussées (facteurs nerveux). Encore mieux, elles peuvent aussi faire les deux!

Enfin, le niveau de force dépend également de la capacité du muscle à produire une force après un étirement bref, un peu à l’image de la corde d’un arc.

Pour développer la force, se présentent alors plusieurs méthodes. (voir article sur les différentes méthodes de développement de la force) Le principe étant de chercher à créer des tensions importantes au niveau musculaire. En effet, seules les tensions fortes peuvent provoquer la mise en jeu des mécanismes cités plus haut. Ils sont à la base de l’acquisition de force maximale.

Nous disposons de trois moyens principaux pour obtenir ces fortes intensités, chacun sollicitant certains facteurs de la force :

– la mobilisation d’une charge maximale

– la mobilisation d’une charge non maximale mais répétée un nombre maximum de fois

– la mobilisation d’une charge non maximale mais à vitesse maximale.

Tout l’art du préparateur physique sera de planifier les différentes méthodes fin de permettre de solliciter chacun des facteurs et obtenir des niveau de force, d’explosivité et de vitesse spécifiques à votre sport et optimaux lors des compétitions.