A LIRE :

Relation entre force maximale et changements de direction

De nombreuses évaluations des qualités physiques sont utilisées dans l’objectif d’apprécier la capacité d’un sportif à se déplacer et donc à être performant en compétition : tests de sprint, d’agilité, de force maximale, de détente, étude de l’amplitude des foulées et du temps d’impact au sol…

Une étude australienne a étudié la relation entre de multiples indicateurs : force, puissance, vitesse et changement de direction. Vous allez voir, les conclusions sont intéressantes.

L’étude a porté sur l’équipe féminine de softball de l’Institut Australien du Sport.

Pour les 10 joueuses les tests ont porté sur la force maximale des membres inférieurs (1 répétition [1RM]), la vitesse maximale et la puissance maximale durant des jumps squat avec et sans charges additionnelles. Mais également sur la détente verticale, ainsi que les performances en sprint et sur les changements de direction.

Au regard des résultats, il semblerait qu’il n’y ait pas de relation significative entre la détente verticale et les autres performances. Le résultat à un test de détente verticale ne serait donc pas un indicateur fiable.

Cependant, il apparaît pour les auteurs que le lien entre le poids de corps et la force musculaire soit le meilleur indicateur de la capacité de performance pour la vitesse et les changements de direction.

Un programme de renforcement musculaire semble donc avoir une importance majeure pour les sports demandant vitesse et changement de direction.

Source : Nimphius, S, McGuigan, MR, and Newton, RU. Relationship between strength, power, speed and change of direction performance of female softball players. J Strength Cond Res 24(4): 885-895, 2010.

Chaque publication, dans votre boîte de réception. Pas de spam, jamais. Promis.