Retour sur le tirage poulie haute

Il y a quelques semaines j’ai rédigé un article sur 6 exercices de musculation que je vous conseillais d’éviter pour votre santé.

J’ai eu beaucoup de retours et quelques commentaires sur cet article. Il est vrai que parfois, on peut avoir l’impression que je prétends que tout est inutile, inefficace ou même dangereux.

Les connaissances scientifiques dans le champ de la préparation physique sont toujours en évolution. C’est un champ de compétence qui demande ainsi une constante mise à niveau des ses connaissances.

Pensez-y, depuis quelques années, il y de nombreux aspects de la préparation physique pour lesquels les méthodes ont changé.
Pendant longtemps nous avons pensé que les étirements statiques étaient formidables pour presque tout ce qui touche à la performance sportive (ce n’est plus votre cas, n’est-pas ?).
Pendant longtemps nous avons pensé que l’aérobie était la base de tous les sports, même les sports de vitesse.
Ce ne sont que des exemples.

L’une des questions fréquentes, concernant les 6 exercices de musculation que je vous conseillais d’éviter pour votre santé, portait sur le tirage de poulie haute. Dans l’article je vous déconseillais la version barre derrière la nuque. Ceci surprit beaucoup de lecteurs (certainement dû au fait que c’est un exercice très répandu dans les salles de remise en forme).
Je me devais donc de faire un point :

1 – Ce qui se passe dans les salles de remise en forme n’est pas de mon ressort. Dans les salles, les gens répètent ce qu’il ont vu faire par les autres. Par défaut d’encadrement individualisé, la majorité des pratiquants utilise les mêmes exercices. Si quelqu’un utilise un mauvais exercice ou réalise mal un bon exercice depuis dix ans, sans blessures, cela ne veut pas dire que vous devez faire la même chose. Cela veut peut-être dire qu’il ne s’est pas blessé…. pour l’instant. Mon travail est de développer les qualités physiques pour la performance sportive en conservant votre santé et votre intégrité physique, et ce, afin de vous permettre d’avoir une carrière sportive la plus longue possible !

2 – Je suis un adepte des exercices de renforcement musculaire du dos. Comparativement aux muscles « miroir » que sont les pectoraux, les deltoïdes (épaules) et les biceps, la majorité des sportifs a un déficit dans cette catégorie. Particulièrement dommage lorsque l’on sait qu’ils ont un rôle majeur pour le maintien d’une posture optimale et la réduction des blessures de l’épaule. Donc loin de moi l’idée de vous interdire tout exercice dans cet objectif.

3- Je ne fais qu’utiliser les résultats d’études scientifiques et ainsi permettre d’éclairer, de moduler ou de valider mes méthodes et techniques de préparation physique. Si je peux aider à briser des mauvaises habitudes par la même occasion, tout le plaisir est pour moi !

4- Pour le tirage poulie haute, CETTE ETUDE indique que la version nuque provoquerait adduction, rotation externe et hyper-abduction sur l’articulation de l’épaule. Un stress inutile sur la capsule articulaire, notamment pour la sport de lancés ou de raquettes (handball, baseball, football américain…). Tandis que CETTE ETUDE suggère que la version nuque n’est pas celle sollicitant le plus le muscles du dos.

5- Si un exercice est dangereux ou que vous le réalisez mal : arrêtez de le faire. Choisissez un autre exercice ou faites vous corriger dans votre réalisation de mouvement. La préparation physique sous-entend que vous soyez, parfois, dans la zone rouge à repousser vos limites. Mais la frontière entre les risques d’un exercice ou d’une méthode et son intérêt se doit d’être claire.

6 – Il existe de nombreuses variantes de cet exercice. Pour ma part, je recommande la version barre devant (sauf cas particulier), pour n’en donner qu’une.