Tendinites : soins ou repos ?

“J’ai mal !” Que faire ?

La blessure fait malheureusement partie de la vie du sportif. Qu’il la subisse ou qu’il la redoute.
Parmi les diverses blessures que peut subir un sportif, il existe une pathologie très fréquente : la tendinite.
Le réflexe classique est de prendre du repos. Les médecins vont quand à eux proposer la solution repos, glace et anti-inflammatoire.
Cette approche est pertinente pour le pratiquant occasionnel qui a un peu trop sollicité son corps sur un courte période.

Cependant, pour le sportif qui s’entraine quotidiennement, la tendinite peut également être le signe d’un problème plus important lié à cette pratique intensive : déséquilibres musculaires, pertes de mobilité, etc.
Ceux-ci parfois même provoqués par la spécialisation et la répétition de mouvement spécifique au sport.
La tendinite sera de retour avec la reprise de l’entrainement si on applique la même stratégie que pour le pratiquant occasionnel.

La situation est alors un peu comme dans une voiture. Un voyant rouge s’allume sur le tableau de bord : que faites-vous ?
Vous cachez le voyant (repos, glace et anti-inflammatoire), mettez la voiture au garage et espérez que le voyant ne s’allume plus la prochaine fois ?
Ou, vous cherchez à trouver l’origine du problème ?

Il est connu que d’entretenir régulièrement une voiture réduit des risques d’incidents matériels.
Votre corps est un peu comme une voiture : il faut agir régulièrement !
Le rôle de votre préparation physique est avant tout de vous permettre de pratiquer. La prévention / réduction des blessures doit donc avoir une place dans votre programme.

Oui, mais comment ?

Quelques articles ont déjà évoqué de possible stratégies pour diminuer les risques concernant trois des plus célèbres tendinites du pratiquant : le golfer elbow (ICI), le tennis elbow (ICI) et enfin le talon d’achille (ICI).

D’une manière générale la stratégie va être la même. Je vous invite donc à jeter un œil aux articles ci-dessus pour avoir une idée plus précise des origines de la tendinite et des objectifs des stratégies de prévention / réduction sur cette pathologie.

Néanmoins, voici quelques conseils à adapter en fonction de votre sport :

1 – Masser
Le fameux MTP des kinés. Pas aussi efficace mais déjà un bon outil lorsqu’on cherche à redonner un “souplesse” au tendon.

2 – Étirer
Cherchez à redonner un longueur fonctionnelle normale à l’ensemble musculo-tendineux.

3 – Renforcer les muscles antagonistes
Ceci a pour objectif de réduire le déséquilibre musculaire.

4 – Trouver l’origine du problème
Ceci est un peu plus délicat, mais on peut l’exprimer ainsi : si la tendinite apparaît, il est possible qu’il y ait un dysfonctionnement des autres articulations proches (genoux : anche et cheville – coude : épaule et main). Le tendon inflammé est alors obligé de travailler de manière inappropriée.

5 – Évaluer votre matériel et vos installations
Terrain dur ou matériel (chaussures ou raquette) mal adaptés peuvent être une autre origine de la tendinite. Donc, lorsque cela est possible, changez de surface d’entrainement. Vérifiez que vos chaussures sont adaptées à votre pratique et que la taille de votre manche de raquette vous convient. En musculation, faites également attention à la taille du grip.

6 – Diminuer l’entrainement
L’arrêt complet de la pratique est difficile pour une personne pratiquant de manière assidue son sport. Encore plus en période de compétition. Cependant, réduire les sollicitations pouvant aggraver la douleur devrait permettre de continuer autant que possible l’entrainement.