A LIRE :

P.A.L. : 3 lettres qui vont améliorer votre accélération

L’entraînement de la vitesse est multifactoriel. C’est également une qualité physique ingrate à entraîner car très liée à des facteurs génétiques. Mais également du fait de l’importance de son entraînement lors du premier âge scolaire et dans première phase de la puberté (12 -15 ans).

Enfin, les qualités musculaires importantes, force et explosivité, sont également indispensables.

Cela étant dit, il est important d’entraîner efficacement cette qualité physique. Les entraîneurs, dans tous les sports, cherchent des joueurs toujours plus rapides.

Dans les sports collectifs, il faut aller au-delà des apparences.

Le plus important est l’accélération.

Pour aller plus vite il faut optimiser l’utilisation de vos qualités musculaires. Les aspects techniques de la vitesse s’apprennent. Il ne suffit pas de placer deux cônes et de hurler pour vous faire courir plus vite. Vous pouvez apprendre à courir mieux pour être plus rapide si l’on vous enseigne les aspects techniques de l’accélération. C’est-à-dire COMMENT accélérer.

Je ne pense pas que le sprint (athlétisme) soit la bonne solution si vous êtes joueur de sport collectif. En revanche, maîtriser dans les moindres détails les aspects techniques de l’accélération et la décélération, en linéaire comme en latéral, et les changements de direction est indispensable. C’est bien cela que doit nous enseigner l’athlétisme !

Par exemple, pour travailler les aspects techniques de l’accélération linéaire avec des sportifs, j’utilise l’acronyme P.A.L.

P pour Posture

L’alignement pied-bassin épaule est essentiel pour créer de la vitesse. Cela rejoint également l’importance de créer des angles d’accélération et décélération.

 

A pour “Arm action” – Action des bras

Les bras jouent un important et pourtant négligé. Le rôle des bras est de stabiliser le tronc pour que la force que vous appliquez au sol puisse continuer à être efficacement transférée par les hanches.

 

L pour “Leg action” – Action des jambes

Pour accélérer vite, l’objectif est de produire un maximum de force dans le sol. Placement du pied et du genou de la jambe libre et action de la jambe au sol sont à maîtriser.

De nombreux exercices existent pour apprendre à maîtriser ces aspects techniques de l’accélération linéaire.

La même logique de progressivité doit être mise en place pour tous les aspects techniques de l’accélération et la décélération, en linéaire comme en latéral, et les changements de direction.

Chaque publication, dans votre boîte de réception. Pas de spam, jamais. Promis.