VTT Trial, golf, football américain, tennis, baseball : 5 sports, 1 problème

Parfois, contrairement aux apparences, certains sports ont plus en commun que ce que l’on peut penser à première vue.

Alors, une question pour vous : quel est le point commun entre le pilote de VTT Trial, le lanceur au baseball, le joueur de golf, le quaterback au football américain et le joueur de tennis ?

Si vous êtes pratiquant, pour répondre à cette question il vous suffit de réfléchir à ce qui vous pose régulièrement problème.

La réponse est : des douleurs au coude et plus largement dans l’avant-bras.

Malheureusement, il est difficile, pour le sportif comme pour l’entraineur, d’identifier précisément le type de pathologies sans l’aide d’un professionnel de la santé. De plus, c’est généralement lorsque la douleur survient que l’on commence à y porter intérêt. Dans ce cas, je recommande sérieusement de consulter un professionnel de la santé pour suivre des soins.
En revanche, je ne pense pas que la blessure, non-traumatique, soit une fatalité devant laquelle on reste sans solution efficace.
J’avais déja parlé des différentes stratégies que j’utilise pour réduire les risques d’apparition des ces pathologies du coude ICI et ICI, mais cela peut s’avérer compliqué sans savoir avec précision l’origine de la douleur lorsque vous ne bénéficiez pas de l’encadrement d’un professionnel de la préparation physique.

D’une manière générale voici ce que j’utilise pour débuter avec les sportifs pratiquants ces sports.

1 – Étirements
C’est la solution la plus simple à mettre en oeuvre. En effet, une des principales causes des tendinites est que la répétition d’un même geste provoque un raccourcissement du muscle sur le long terme.
L’objectif de l’étirement est double : redonner aux muscles leur longueur et permettre de baisser la tension musculaire à la fin des séances.

2- Massage
Tensions anormales, foyers d’extrême irritabilité et des adhérences musculaires sont à l’origine de beaucoup de pathologies tendineuses. L’utilisation d’étirements, seuls, n’est pas la solution miracle.
Car dans cette situation, c’est comme si vous aviez un nœud sur un élastique.
Plus vous étirez cette bande élastique, plus le noeud est serré. Il ne va pas disparaître et tôt ou tard la bande va se déchirer. C’est la même chose pour vos muscles et tendons.
Généralement je recommande l’utilisation de massage avec une balle de tennis.

3 – Bains de glace.
Même si leur utilisation est soumise à débat (lire CECI), c’est une solution envisageable. Plus particulièrement si vos compétitions se déroulent sur plusieurs jours. C’est d’ailleurs un des conseils que j’avais donné à Gilles Coustellier pour ses compétitions en VTT Trial.

4 – Arretez de “renforcer” les muscles de saisie
Votre douleur au coude et à l’avant-bras provient justement de la sur-utilisation de ces muscles. Vous ajoutez encore plus de stress sur ces derniers avec ces exercices dit de “renforcement”. Vous n’obtiendrez pas de résultat différents si vous répétez ce qui cause la douleurs. Certains appellent cela :